Le Banc des Menteurs (Comédie)

Cette comédie en 3 actes a été écrite par Pierre-Henri Béguin. Depuis le 26 avril, 25  comédiens répètent sous sa conduite, chaque mercredi sous l’église catholique, cette pièce qui sera jouée à 6 reprises aux dates suivantes:

Vendredi 10 et 17  – Samedi 11 et 18 – Dimanche 12 et 19 novembre.

Pour réserver votre place au spectacle, veuillez imprimer, compléter et envoyer selon les instructions l’un ou l’autre des 2 bulletins de réservation ci-dessous.

Bulletin de réservation sans repas

A noter que la représentation du samedi 11 novembre sera précédée d’un repas.

Bulletin de réservation avec repas

Dans cette petite ville trône un banc un peu farfelu : le « Banc des Menteurs ». C’est là que se rencontrent les amoureux, les désœuvrés, les commères, les notables, les vignerons… Et un beau jour, non loin de ce Banc des Menteurs, c’est l’effervescence : on prépare une fête.… Mais pour quelle raison ? Mystère ! On sait seulement qu’un Conseiller communal a ordonné ce branle-bas et qu’il va révéler son « grand projet » pour enrichir la ville… et pour assurer sa prochaine réélection. A peine sera-t-il arrivé sur les lieux que surgira Adélaïde Neukomm, une nouvelle habitante. Et… avec elle, le « grand projet » (à vrai dire très détestable !) va se gripper, malgré un apéritif extravagant et un discours tonitruant ! Même le Banc des Menteurs sera remis en question.

Elle se plaît pourtant, Adélaïde Neukomm, dans sa nouvelle commune. Pour mieux s’y intégrer, elle demande à un vigneron du cru de lui en raconter le passé. Et voilà les spectateurs plongés d’un coup dans le Moyen-âge. Des sketches surprenants vont défiler : anecdotes truculentes, fantastiques, parfois pleines d’humour, parfois émouvantes ou même tragiques – et cependant, toujours vraies. Toujours inspirées par des faits divers réels.

Car la petite ville où se déroule cette épopée du Banc des Menteurs peut, bien sûr, être identifiée à n’importe quelle localité du pays ; mais, grâce à la magique coïncidence du millésime 2017 et d’un numéro postal, elle a tout de même reçu un nom : Boudry.


Les comédiens réunis le 26 avril sous l’église catholique, lors de la distribution des rôles.